Retour sur orangerie

Bulles Haguenau

J’étais ce matin à la rencontre des habitants et commerçants de la Place de Haguenau et en particulier ceux situés Avenue des Vosges.

Ce quartier fait la fierté de ses habitants. La diversité des commerçants et des artisans constitue une réelle richesse et contribue à la bonne qualité de vie dans ce quartier.

Beaucoup d’échanges ont porté sur la propreté. Les nombreuses déjections canines gênent les habitants. La qualité de vie du quartier ne doit pas être altérée par un manque d’entretien des espaces publics.

Le stationnement est également l’un des principaux sujets de préoccupation. Il est à la fois trop cher et le nombre de places est trop faible. Les commerçants et artisans travaillant dans le quartier souhaiteraient qu’une tarification pour les commerçants avec un système de paiement à la journée soit mis en place. Par ailleurs, le manque de places de livraison est également très problématique. Des solutions devront être trouvées afin de ne pas pénaliser ceux qui créent de l’activité dans le quartier.

Dans ce quartier, qui fait la jonction entre l’agglomération de Strasbourg et son centre-ville, l’absence de piste cyclable crée de nombreux conflits entre piétons, cyclistes et automobilistes.

Les professions libérales, nombreuses tout au long de l’Avenue des Vosges, dénoncent le matraquage fiscal dont ils sont victimes. Cela les freinent dans leur développement et dans leur capacité d’embaucher des nouveaux salariés.

Les habitants du quartier parlent également beaucoup du projet de l’Ilot Wollek et regrettent que celui-ci n’ait pas été accompagné d’une véritable réflexion et restructuration de la Place de Haguenau pour la réouvrir sur les habitants.

L’Avenue des Vosges avec ses commerçants, ses artisans, ses habitants est plein de potentiel. Prendre en compte leurs aspirations, c’est assurer la pérennité de la diversité dans ce quartier, c’est préserver l’âme de ce quartier.

 FK signature